13 – Décision

La contrainte de ce soir, nous entraine dans le coin de l’amour. Peut-être 🙂

Amour, fête, joie, quarante, écrire, espoir, vie, futur, plaisir

 

13 – Décision

Un groupe de nouveaux arrivants me bousculent. Leur conversation bruyante me sort de la léthargie provoquée par la vision sanglante et évanescente qu’il m’est impossible de chasser de ma mémoire défaillante.

L’un des hommes me dévisage avec insistance. Quarante ans passés, son air d’autorité le désigne comme le chef de la bande. Un dominant peut-être, un individu imbu de son pouvoir que son attitude assurée me confirme en une seconde. Son intérêt à mon égard déclenche en moi un frisson de panique.

Je me précipite dans l’escalier pour me soustraire à son attention aiguisée, concupiscente, à l’espoir que j’ai vu naitre dans son regard délavé.

Une dernière marche et je me noie parmi la foule des clients, le cœur battant, les yeux à la recherche de celui qui m’a accueillie et rejetée en quelques minutes.

La fête bat son plein sur la piste de danse. Les couples se déchainent, se trémoussent, transpirent au gré de leur fantaisie et de leur chorégraphie chaotique, de leurs attouchements. L’intimité semble une notion aléatoire et l’indécence des corps partiellement dénudés par des mains avides ne choque personne.

Un jeune homme me reluque et s’approche, conquérant. La bosse dans son pantalon de cuir constitue un signe qui ne trompe pas sur son excitation tout comme ses pupilles dilatées m’alertent sur les substances dont il a abusé.

— Salut ! crie-t-il à mon oreille pour se faire entendre.

Penché sur mon épaule, il en profite et glisse la main sur mes fesses, les malaxe sans prévenir.

Je ne m’attendais pas à un abordage aussi direct et explicite. Je recule et le foudroie d’un regard sévère destiné à le remettre à sa place.

— J’te connais pas ! C’est la première fois ?

Il se rapproche sans tenir compte de mon avertissement silencieux, me colle, plonge les yeux dans mon décolleté échancré qui découvre la dentelle ivoire de mon soutien-gorge sexy.

Ma robe symbolise une incitation à la débauche et je l’ai choisi à dessein, pour me fondre dans la masse et ne pas ressembler à une oie blanche explorant le monde en dehors de la basse-cour protégée qu’elle côtoie habituellement.

Le bras autour de ma taille m’emprisonne contre le torse puant l’alcool et la sueur, la bouche avide cherche la mienne, s’invite dans mon cou.

— Lâchez-la !

L’ordre sec, claque dans mon dos, agit en une seconde sur mon agresseur.

Il titube plus qu’il ne recule, détaille celui qui se tient à deux pas derrière moi. La joie de sentir sa présence protectrice m’inonde de reconnaissance et d’un plaisir sournois, indécent.

Je devine que mon futur se joue en cette seconde, là, maintenant, que ma vie en sera bouleversée à jamais.

Une porte s’ouvre et je me dois de la franchir.

Cela tressaute en moi depuis trop de semaines pour que je ne succombe pas à ce sentiment prenant qui me pousse à dépasser mes peurs et à escalader les barrières érigées autrefois par l’amour.

Écrire l’avenir réclame d’effacer le passé et de tourner la page.

Je m’y engage.

 

Texte court comme un moment de spleen

9mars

 

 

Publicités

4 commentaires sur “13 – Décision

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :