38 – Inspiration

J’espère que vous ne vous ennuyez pas trop de la lenteur de ce défi.

Une contrainte en C et I  dont je m’aperçois trop tard du potentiel.

Callipyge, Improbable, Califourchon, Impétueux,Calame, Imperceptible,Call girl, Implicite, Câlin

38 – Inspiration

Le souffle dans mes oreilles me déconcentre.

Cela ressemble à une respiration, fragile, improbable et pourtant omniprésente. Elle équilibre ma propre cadence intérieure. Elle m’apaise, m’excite.

Les doigts s’invitent dans ma chevelure et reproduisent les gestes du passé avec une douceur inusitée.

Prend-il plaisir à admirer la chute de mes reins, mes formes callipyges que la robe de satin dévoile en toute impudeur ?

Je connais le pouvoir de mon corps sur les hommes, le désir impétueux qu’ils ressentent en dénudant mes courbes voluptueuses et sensuelles, en touchant le moelleux de mes hanches, en cajolant le galbe effronté de mes seins, en apprivoisant la souplesse ferme de mes cuisses tandis que je les monte à califourchon.

Entre ses doigts, la pointe de la tresse se mue en calame caressant. Le liquide froid s’accroche à ma peau, dessine des signes cabalistiques dont je cherche à identifier la signification.

Sans succès.

Il s’éloigne à nouveau, mais sa respiration ne me quitte pas.

Le temps s’étire pendant de longues minutes rythmées par son absence.

— Ne bouge pas.

À mon oreille couverte par le casque, le souffle imperceptible de sa voix me fige et mon écoute se transforme en ivresse.

Je me dissocie. Le corps reste attentif de sa présence, mon esprit se focalise sur sa venue dans ma tête.

La sensation est étrange, inconnue malgré mes nombreuses expériences. Il me découpe en deux.

À nouveau, les paumes tièdes pèsent sur mes épaules, écartent les bretelles fines de ma robe l’arrachent jusqu’à ma taille. Je tremble de sentir sa satisfaction, de percevoir le frémissement de ses doigts.

Je ne flanche pas et garde la position, bien droite, la poitrine en avant, les mains croisées dans le dos à la hauteur de mes reins.

Il tourne autour de moi, m’admire, je l’espère.

La lame froide glisse de ma gorge émotive à mon ventre, découpe le reste de tissu jusqu’au pubis.

La lenteur qu’il met à cette action s’apparente à un câlin, alors qu’elle constitue l’annonce des exigences à venir.

Je ne bronche pas, serre les paupières sous le foulard, mords l’intérieur de ma joue. La pointe effilée, qu’un simple mouvement rendra cruelle, s’insinue sous la ceinture de mon string. Il hésite avant de se résoudre à rompre cette dernière protection.

L’élastique claque, tranchée nette par la lame assassine.

À plat, il la glisse sur mon entrecuisse d’un avancement implicite, va et vient, échauffe mon plaisir. Il se débarrasse de ma robe éventrée et de mon slip, me découvre plus belle que dans son souvenir.

Je prends soin de moi, cultive le corps dont la nature m’a pourvu avec générosité.

Malgré ma taille moyenne, mes proportions touchent à la perfection.

Mes longues jambes effilées restent mes atouts premiers ainsi que ma poitrine de call-girl, voluptueuse sans aucun artifice. Quelques heures de sport ou de natation entretiennent la fermeté de mes muscles, le grain soyeux de ma peau, la tonicité de ma silhouette.

Tout ceci est éphémère et ne durera qu’un temps.

Je le sais pertinemment.

A suivre…

Texte court en image 🙂

3mars

 

Les autres, c’est par là 🙂

https://popinsetcris.wordpress.com/2018/04/03/03-04-une-contrainte-callipyge/#respond

 

 

Publicités

5 commentaires sur “38 – Inspiration

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :