Semaine 20 – Train de contrainte

Une contrainte particulière cette semaine   Un texte court, tirant sur le long. En deux temps.  Il attend. Tout contre la voie ferrée, le photographe surveille. L’œil collé à l’insolite détail, il cherche l’inspiration. Éclairs en métronome du passage à niveau, vibrations trépidantes de l’acier mou des traverses, bruits en saccade, grincements, battements, crépitements. Inspirer. ... Lire la Suite →

Publicités

Semaine 16 – Baraka au cul de la contrainte

Mots du défi du jeudi 18/04/2019 baraka, bar à culs, avocat, à vos culs, paprika, pas pris cul, karatéka, qu'a raté cul, tapioca, tapis au cul, révoqua, raie vaut cul Quel peigne-cul imagina cette gageure capable de mettre tapis au cul le meilleur avocat à la langue acérée et au cul bordé de nouilles ? A-t-il... Lire la Suite →

Semaine 5 – Contrainte diablotine

Les mots contraints de la semaine :  Brillantine, cabotine, colline, badine, copine, domine, combine, chemine, butine Trouverez-vous la deuxième contrainte ? Suivez les Oulimots sur Twitter et participez à ce joli challenge. #oulimots #écriturecontrainte #textecourt #unparsemaine  

J – 287 – Au son de la musique

Tout commença en carnaval sous les volto blancs, les domino. Au son des fugues et des ritournelles,  nos regards se croisèrent, se harponnèrent en trille et vibrato. Nos rires en diapason voltigèrent d’un allegro crescendo, jouèrent les arpèges de nos souffles effleurés. Tu devins le chef d’orchestre de nos passions enchantées, de nos gestes en... Lire la Suite →

J – 266 – Un air de fête

En retard, tout comme le lapin blanc d'Alice aux pays des merveilles 🙂 Mots contraints :  Ivresse, tourni, pompon, tour, encore, lendemain, fête, année, bonheur La fête, ivresse suprême Tourni, dans l’infini de l’oubli Un baisemain sans lendemain Entre tes bras, abri en d’entrelacs Encore un tour, et d’un détour Le bonheur aguicheur Des flonflons,... Lire la Suite →

Le corps beau et le pine hard

Ecriture contrainte : Pipe, Gourdin, Chatte, Gland, Rondelle, Bouton, Con, Astiquer, Pomper Le Corps beau et le Pine hard Mademoiselle Pipe-lette sur son tabouret haut perché Portait à son bec une trinquette bien tassée Maître cul-t(o)uriste par la môme alléchée Lui tint à peu près ce langage châtié : Et bonjour, Mademoiselle l’hi-rondelle Que vous êtes... Lire la Suite →

Cadavre exquis

Ce soir, la contrainte était d'écrire un "Cadavre exquis". Le principe est simple, chacun des participants écrit une phrase de neuf mots, sans savoir ce que les autres écrivent et tout est mis bout à bout pour créer un texte original. Voilà le résultat de nos méninges réunies 🙂 Le cadavre exquis de l’oulimotie :... Lire la Suite →

J – 53 – Entre les lignes

La contrainte de ce soir est particulière puisqu'elle consiste en une réinterprétation libre du sonnet d'Alfred de Musset : Que j'aime le premier frisson d'hiver. Etant peu portée sur la poésie, mais en appréciant la musique, je me suis contentée de glisser dans l'existant mon irrévérencieuse partition. Pardon, Mr de Musset et ses aficionados. Explication... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑